Avignon 2006

Accueil Avignon06 photos

 

Journées d’automne – Avignon 2006

1. Ateliers du samedi matin :     préparation de la journée d’étude au Sénat
                                          questions à poser aux politiques lors de la table ronde

2. Ateliers du samedi après-midi :    préparation du colloque
                                               conférences et ateliers

3. Réunion de bureau extraordinaire : relevé de conclusions

   
   

1. Ateliers du samedi matin : préparation de la journée d’étude au Sénat

questions à poser aux politiques lors de la table ronde

Relevé de conclusions

Sur la forme et le fond des questions :

-          des questions précises et concrètes pour éviter des réponses « langue de bois »

-          des questions visant à discerner les projets politiques des différents partis

-          une formulation des questions en trois étapes :

1.      Un « postulat » ou idée consensuelle sur l’École (discours commun)

2.      Un constat (la réalité du terrain)

3.      Une question précise en rapport avec le postulat et le constat

(cette formulation traduisant le thème de la journée « du discours aux actes »)

-          des questions sur les réformes structurelles et sur la méthodologie de la mise en œuvre (pilotage du système)

 

Sur l’avant et après Sénat :

-          soumettre préalablement les questions à nos partenaires (avant la conférence téléphonique du 7 novembre), pour sélection et amendement

-          transmettre les questions aux politiques participant à la table ronde

-          bien définir le cahier des charges de l’animateur (Emmanuel DAVIDENKOFF)

-          prévoir une transcription rapide des réponses (aider Marie-Hélène), pour diffusion sur le site, sans attendre la parution des actes de la journée (réactivité souhaitée)

-          prévoir l’autorisation des participants pour la publication in extenso dans le cahier édité par le CRDP de Lyon (un an après)

 

 

Synthèse des questions sélectionnées en assemblée plénière
       (...formulation à affiner)

 

 

1)        On donne à l’École la mission de construire la société de demain, de promouvoir la cohésion et la mixité sociale.
Aujourd’hui, la sectorisation ou « carte scolaire » est un outil contesté de mixité sociale.

-        Si vous y êtes favorable : que faites vous du privé? Que faites vous des établissements en grande difficulté ? Et comment pensez vous contrôler le travail des établissements et des académies ?

-        Si vous n'y êtes pas favorable :
Comment pensez vous définir la carte des formations et comment pensez vous concrètement gérer les flux d'élèves ?

 

2)        100% des élèves obtenant au moins un niveau V de qualification, c’est un pari audacieux pour l’École de la République.
Aujourd’hui cette volonté est affirmée à travers la définition d’un socle commun de compétences acquis par tous à la fin de la scolarité obligatoire.

-        Comment envisagez-vous de traduire une telle ambition nationale en pratique de terrain ?

-        Comment l’École peut elle dépasser les influences et les échéances politiques pour assurer le changement, l'évolution nécessaire et la continuité des dispositifs mis en œuvre ?

 

 

3)        Face aux missions complexes de l'école, en termes de réussite scolaire et de formation des citoyens, comment envisagez-vous d'agir sur les deux leviers que sont :

-        les temps scolaires et les programmes ?

-        la présence des adultes dans les établissements et le statut des enseignants ?

 

 

4)        Pour assurer une cohérence entre les visées de l'État et les initiatives des collectivités territoriales, comment pensez-vous organiser le pilotage du système éducatif ?

-        nomination et mission des cadres intermédiaires

-        organisation de l'évaluation et de la régulation des dispositifs et réformes...

 

 

5)        Aujourd’hui, le quotidien des acteurs du système éducatif est fait d'injonctions multiples ne favorisant ni la reconnaissance ni le renforcement des responsabilités de chacun.

-        Quelle est votre position sur l'autonomie des établissements et des personnels ?

-        Quel temps pour la réflexion et la formation allez-vous donner aux différents acteurs du système éducatif ?

 

 

6)        Si l’École doit évoluer, elle peut aussi s’appuyer sur l’expérience de ses acteurs

-        Quelle place donnez-vous à la recherche et à l’expérimentation dans votre projet politique pour l’École ?

-        Comment envisagez vous l'expérimentation préalable, l'évaluation des dispositifs pédagogiques pour pérenniser les innovations jugées efficaces et pertinentes?

   

2. Ateliers du samedi après-midi :         préparation du colloque 2007
                                                     conférences et ateliers

 

Du travail en ateliers, de la discussion en plénière puis de la synthèse par un groupe restreint sont sorties trois propositions de conférences et cinq propositions d’ateliers pour le colloque 2007 à Grenoble.

Propositions de conférences :

1.         L’École sanctuaire, l’École « instituante » ?
décalage école / société, école protectrice et garante des apprentissages, rites et sacralisations à l’école.

2.         L’élève aujourd’hui, doit-il, peut-il apprendre comme l’élève d’hier ?
Dimension historique + regard sur les pratiques pédagogiques vis à vis de l’environnement

3.         L’École émancipatrice, pour l’élève et son environnement.
Interaction école-environnement.
Émancipation par rapport au déterminisme de l’environnement.

Propositions d’ateliers :

 

Thème et problématique

Académies responsables

référent

1

Projet d’établissement
Le projet d'établissement comme outil efficace pour mettre en lien des objectifs, des missions ou des programmes nationaux avec des caractéristiques locales (élèves, ressources humaines et matérielles) et des partenaires locaux.

Rouen
Agnès Paon

2

Les parents à l’école
Quelle place l'école est elle prête à faire ou doit elle faire aux parents dans l'école?

Bordeaux
Bernard Sarlandie

3

Partenariats et missions de l’école
Collaborations - Sous-traitances obligées ?
Substitution : l’école comme guichet unique du service public ?

Aix et Montpellier
Gérard Servant

4

École – entreprises
Jusqu'à quel point l'établissement scolaire doit il se préoccuper des priorités, des réalités sociales économiques locales ?

Paris et Créteil
François Lacépède

5

École et médias
Médias et valeurs de l’École
Médias ennemis de l’École ou caricature de l’École ?
Qui éduque, l’école ou les médias ?

Nice et Lyon
Michel Minetti

3. Réunion de bureau extraordinaire : relevé de conclusions

Les propositions de conférences changent un peu la première orientation prise concernant les intervenants pressentis, c’est pourquoi une réunion extraordinaire du bureau s’est avérée nécessaire, avec les membres de l’équipe de Grenoble qui organise le colloque.

Rappel du planning prévisionnel du colloque :

vendredi 23 mars 2007 
après-midi  : deux conférences
soir, après le repas : AG avec élections, attention au timing si réception...

samedi 24 mars 2007
matin : table ronde + conférence
après-midi : ateliers
soirée festive

dimanche 25 mars 2007
matin : deux conférences dont celle du « grand témoin »

NB : on peut envisager des inscriptions à 10 euros pour une demi-journée

Orientations prises par le bureau élargi :

 

thème

intervenants pressentis

contacts

1. conférence d’ouverture

vendredi après-midi

Attentes des collectivités locales par rapport à l’école

1- Edmond Hervé
    maire de Rennes

 

2- André Valini
    président du C.G. Isère

Agnès Paon
® Gérard Moreau
® Yves Rollin

équipe de Grenoble

2. conférence

vendredi après-midi

L’élève aujourd’hui...

Philippe Meirieu

Martine Tauszig

3. table ronde

samedi matin

École sanctuaire, école institution

acteurs locaux
      parents (public, privé)
      maire Échirolles
      agent local de dév.
      acteurs sociaux...

équipe de Grenoble

4. conférence

samedi matin

École sanctuaire, école institution

1- Jean Baubérot

 

2- Dominique Glasman

Yves Rollin
® Françoise Clerc

équipe de Grenoble

5. ateliers

samedi après-midi

cf. 5 propositions d’Avignon

 

à voir dans les académies responsables
IK fait le lien pour la remontée des problématiques

lien à faire avec l’équipe de Grenoble en cas de besoin

6. conférence

dimanche matin

École émancipatrice

1- Françoise Clerc

2- Marie-Christine Toczek

3- ??

Yves Rollin

Yves Rollin

via  A. Van Zanten

7. conférence « grand témoin »

dimanche matin

Synthèse

Alain Bouvier

Yves Rollin

 
Contacts sur Grenoble :
Kheïra Mallion :         kheira.mallion@ac-grenoble.fr
Dominique Dupré :   dominique.dupre@ac-grenoble.fr
ANNEXE  

Préparation du colloque –thèmes d’ateliers...

(ensemble des propositions du samedi après-midi)

Retour de la prépration des ateliers...

 

Groupe 1

1) Savoirs et mission dans les nouveaux  contextes

constatdécalage école/société

par rapport aux savoirs, à la loi, aux règles collectives..

--Ecole isolée et démunie

De quelles armes disposons nous pour surmonter ce double décalage ?

 

2) l'école et la ville: collectivités territoriales, entreprises, associations...

Comment l'école peut elle jouer un rôle actif dans son environnement?

Par quelles interactions?

 

3) Ecole, différent de sanctuaire mais  lieu de protection et de construction de l'enfant...

Comment l'école peut elle répondre à cette forte demande?

 

4  ) autres institutions de l'état : limites et partenariats

 

5) ingénierie de l'éducation..

L’école n'a plus le monopole de la prescription,elle est aussi consommatrice d'outils éducatifs.
Doit elle pour autant devenir otage ou acteur de ce marché?

 

6) Ecole et médias: Tensions entre valeurs portées par l'école et celles portées par les médias.

    Les médias sont ils l'ennemi de l'école ou leur caricature?

 

7) Ecole a telle vocation à être un lieu de transmissions ou  ne devient elle pas le guichet unique de tous les services publics?

 

Groupe 2

1) Une approche : la prise en compte , l'apport, les effets des partenaires de l'école dans sa mission (dont l'école émancipatrice) pour répondre au concept de laïcité

 

2) Constat : Une situation simple, relativement maitrisée dans les années 1980.

Une situation complexe  avec de nombreux facteurs dont celui de l'évolution des familles..

 

Des propositions d'ateliers :

1- école et sous traitance( officine ...)

2- l'école et l'entreprise

3- Ecole et religions

4- école et ouverture internationale

5- l'école est elle toujours une institution?

6- Comment maintenir la notion de service public? (limites de l'ouverture de l'école.

 

 

Groupe 3

 

Ecole et sous traitance..

Pb des exclus de l'école qui trouvent place dans des officines privées

Ecole et religions avec les pb qui en découlent

L'école et les entreprises

Ouverture del'école

 

 

Groupe 4

 

1)-Le projet d'établissement comme outil efficace pour mettre en lien des objectifs, des missions ou des programmas nationaux avec des caractéristiques locales (élèves, ressources humaines  et matérielles) et des partenaires locaux?

2) quelle place l'école est elle prête à faire ou doit elle faire aux parents dans l'école?

3) Jusqu'à quel point l'établissement scolaire doit il se préoccuper des priorités, des réalités sociales économiques locales