Avignon 2007

Accueil C. A. Comptes rendus Statistiques site E&D-FCPE-LdlE Forum Textes de travail Débats Avignon 2007 Avignon 2006 Avignon 2005 Avignon 2004 Avignon 2003 Tarascon Colloque 2007 Voile, loi et laïcité

 

Photos Y. Rollin          

 

Le métier de l’enseignant
   
Questionnement Une commission* va se réunir pour analyser le « métier » d’enseignant. Comme de juste, la question est tellement sérieuse que seront conviés à donner leur avis, des personnalités qui ne connaissent pas grand chose au quotidien de la vie des établissements ou des personnalités amies du pouvoir en place. E&D peut voir une contribution à apporter à cette réflexion – même si notre avis n’est pas sollicité. C’est pourquoi, il est proposé une consultation interne rapide à partir d’un canevas de questions que vous pourriez faire circuler autour de vous.
bullet

Quelles évolutions de la profession enseignante sont impliquées

-         par un meilleur ajustement de l’organisation du travail pédagogique et des groupes d’élèves aux besoins de l’enseignement ?

-         par une meilleure prise en compte des caractéristiques culturelles, sociales et psychologiques des élèves dans la vie quotidienne des établissements (aide et suivi) ?

-         par une meilleure coordination avec les autres professions de l’éducation – direction, CPE, AVS, assistante sociale etc. - (penser les professions articulées les unes aux autres) ?

bullet

Quelles modifications cela entraîne-t-il dans le fonctionnement des établissements (écoles) (organisation des institutions et démocratie interne, emploi du temps etc.) ?

 

bullet

Quels sont les besoins d’accompagnement professionnel (pas seulement de formation) pour que ces évolutions se fassent de façon satisfaisante ? quelles évolutions du statut sont nécessaires ?

 

bullet

Quelles sont les répercussions sur le système et notamment sur la structuration des lieux de décision (rapport entre le central et le local), sur les missions des IEN, IA-IPR, des Chefs d’établissement etc. ?

 

bullet

Comment penser et organiser les relations avec les familles et, plus généralement, avec les non professionnels de l’école (associations, autres professionnels de la santé du social et de la culture, politiques) ?

Note de F. Clerc

 

 

* Commission sur le métier d’enseignant

Les objectifs du système éducatif ont considérablement évolué. Les enseignants doivent aujourd'hui faire face à des sollicitations et des exigences toujours plus complexes. C'est la raison pour laquelle il a été décidé d'ouvrir une large consultation des acteurs de la communauté éducative afin de parvenir à une redéfinition du métier d'enseignant. Le processus se déroulera en deux temps : élaboration d'ici décembre d'un état des lieux argumenté sous forme de Livre Vert puis, proposition du Gouvernement et négociation sur le fondement d'un Livre Blanc.

http://www.education.gouv.fr/pid495/commission-sur-evolution-metier-enseignant.html

 

A noter : 4 vidéos des auditions de C. Allègre, P. Meirieu, C. Thélot et J. P. Obin

http://www.education.gouv.fr/cid5619/les-videos-des-auditions.html

 

A noter aussi : Enseigner, un métier pour demain Rapport de J. P. Obin, 2002

http://www.jpobin.com/pdf8/Enseignerunmetierpourdemain.pdf

http://www.jpobin.com/pdf8/EnseignerAnnexes.pdf

 

   
Groupe 1

La formation des enseignants :

 

L’importance de la formation initiale qui doit permettre aux stagiaires de dépasser leur propre représentation du métier d’enseignant, celles qu’ils pouvaient avoir comme élèves ou étudiants.

Mutualisation des moyens au sein du bassin pour répondre aux besoins de formation des enseignants.

Mobiliser au sein de chaque établissement des personnes ressources.

 

 

La nécessité de développer le travail en équipe :

 

-         par la valorisation et la reconnaissance des fonctions intermédiaires (coordinateurs, professeurs principaux) non pas en terme de hiérarchie mais en terme d’autorité. Fixer ces fonctions par une lettre de mission. Ces enseignants doivent être cooptés par les équipes pédagogiques.

-         en dégageant des temps de régulation à intervalles réguliers pour effectuer des diagnostics sur le travail des élèves et la pertinence de l’action pédagogique de l’équipe.

-         Le conseil pédagogique peut être un outil efficace pour un meilleur ajustement de l’organisation du travail pédagogique.

   
Groupe 2

Thématique centrale de la commission : L’organisation du service des enseignants sur 35h hebdomadaires.

Pour cela :

-         inventaire des missions des enseignants à l’intérieur de l’établissement

-         intégration de ces missions dans les 35 h sur la base de la contractualisation, de la négociation et de l’idée de service à géométrie variable selon les personnes, leur degré d’ancienneté, leurs compétences propres

-         Articulation  du national avec l’autonomie des établissements  ( privilégier le local ; ne pas tomber dans le « prescrit » et le « comptage dirigé » ) ;

 

Conséquences :

- La reconnaissance de l’enseignant : c’est un intellectuel, un ingénieur et un artisan.

- Obligation à redéfinir l’ensemble des métiers de l’école  et en particulier celui du chef d’établissement.

   

Groupe 3

Recrutement, formation :

 Plaisir d’enseigner car travail sur l’humain même si, au départ, les enseignants font le choix de ce métier / plaisir d’enseigner leur discipline

Pourquoi ne pas faire intervenir le concours de recrutement plus tôt dans le cursus de formation ?

L’année de stage : pourquoi ne pas envisager de le mettre en doublon plutôt qu’en responsabilité dès la première année  ?

 

Métier d’enseignant comme un moment cad envisager des passerelles, des pauses, etc. parfois vrai choix pour rester prof tt au long de la carrière.

Pourquoi ne pas mettre en place des passerelles pour les aider si besoin à changer de métier : la DRH au niveau rectoral proche de zéro efficience.

Pourquoi ne pas rajouter au sein de l’établissement un maillon administratif afin que le CE ou plutôt l’adjoint puisse davantage encadrer les enseignants ?

 

Mobilité

mobilité demandée aux chefs d’établissements (ts les 9 ans max) pourquoi pas la même chose au niveau enseignant avec, peut-être, une compensation financière ?

Pourquoi ne pas donner la possibilité aux enseignants d’aller pendant quelques années la possibilité de faire quelque chose ailleurs en créant des liens avec l’entreprise ?

Les enseignants n’ayant pas de vision globale de l’établissement, pourquoi ne pas envisager un détachement au maximum d’un an sur d’autres taches, d’autres services au sein de l’eple ?

Pourquoi ne pas créer un profil d’enseignant, dans le projet d’établissement,  afin que l’enseignant sache ds quel établissement il postule  = poste à profil plus facile à rentrer ensuite dans le projet car y a adhéré en amont

Besoin d’être rassuré pour bien faire son métier (= rôle du Chef d'établissement) avec quelques précautions cependant

Ne pas demander plus à un enseignant mais lui proposer de travailler autrement

 

Service

Annualisation du temps de travail des élèves pour permettre à l’enseignant de trouver pour : réflexivité, échanges, travail en équipes, formation, pause …

 

Organisation au sein de l’établissement

Aux CE ou conseil pédagogique d’organiser les modalités pour une autre organisation

 

Diffuser plus largement les innovations et les expérimentations

 

Besoin de prise en charge par l’équipe éducative lorsque un enseignant est déficient.

 

Pourquoi ne pas mettre en place des commissions, des réunions, des lieux pluricatégoriels où les personnels puissent parler des élèves autrement et y parler de ce qu’ils peuvent faire de là où ils parlent ?

 

 

Accompagnement

Souffrance des enseignants : avec différentes solutions selon début, milieu ou fin de carrière

/ Peur face à une classe ou un groupe = peur sociale qui existe d’un quartier à l’autre. Nécessité de repenser le lien social. L’école ne va pas tt régler à elle tte seule.

Fondement du pouvoir de l’enseignant dans sa classe. Le prof ne peut plus

fonder son pouvoir sur la seule transmission d’un savoir. La seule façon de le retrouver c’est dans sa capacité à donner aux élèves la capacité de redonner du sens aux savoirs reçus.

   
N.B. Ces textes "bruts de décoffrage" et non validés par une instance d'E&D sont des textes de travail à martyriser et à compléter par votre propre réflexion (individuelle ou collective)
 

 

 

 

Journées d’Avignon : 5, 6 et 7 octobre 2007

Début  vendredi à 15h ; fin dimanche 12h

   

Programme :

 
   

Vendredi

 
 
bullet

J. P. de Gaudemar, Recteur d'Aix-Marseille : le socle commun

bullet

points d’actualité / notre identité : (carte scolaire, suppression de postes, socle commun et gouvernement débat)

bullet

présent et avenir de l’association : politique et mise en œuvre (débat avec les nouveaux participants des académies)

bullet

lancement Sénat et colloque 

bullet

20h30 : réunion de Bureau élargi aux membres de l’académie d’Amiens sur la préparation du colloque

   

Samedi

 
 

Matin :

bullet

Travail sur le colloque  avec Françoise Clerc sur le socle commun

bullet

Approfondissement de la problématique  + définition des ateliers

 

Après-midi :

bullet

réflexion sur les cahiers  avec trois  ateliers avec comme  point de départ une présentation des enjeux, des délais par Martine T.

bullet

Préparation de cahiers : la vie scolaire (Grenoble ; Kheira) + l’évaluation (Paris ; Françoise, Mireille)  + nouveau cahier à définir pour 2009 (brainstorming) autour des langues, langages

 

Réunion de bureau / ateliers : recadrage si nécessaire

Intervenant extérieur (en lien avec le colloque) de l’intérieur de l’institution : De Gaudemar ou un IG?) 

   

Dimanche

 
 
bulletTravail des ateliers avec positionnement des problématiques des ateliers